Recruter ou externaliser : quelle main d’œuvre coûte le moins cher ?

de | 16 juillet 2013

Aujourd’hui, je laisse la parole à Delphine (vous retrouverez le lien vers son blog à la fin de l’article). Les entreprises doivent, comme les particuliers faire des économies et lors de recrutement l’on peut se poser la question de savoir quel type de recrutement est le plus économique pour l’entreprise.

Les charges fixes sont la principale préoccupation de chaque entreprise car plus, ils sont maîtrisés, mieux l’entreprise se sentira et verra son résultat net amélioré.

La principale composante des charges fixes est le personnel.

Effectivement la main d’œuvre représente une grande partie des dépenses d’une entreprise. En cherchant un moyen efficace pour optimiser l’utilisation du capital humain, les gérants des entreprises se trouvent face à deux possibilités : recruter du personnel permanent ou faire appel à une main d’œuvre externe

Main d'oeuvre moins cher

 

Recrutement du personnel permanent

L’avantage de cette possibilité est que l’entreprise peut optimiser les capacités du personnel à long terme. L’appartenance à l’entreprise et la stabilité font que l’employé se trouve impliqué par la culture de l’entreprise et donc ses stratégies. Il permet également de véhiculer une bonne image de l’entreprise, ce qui peut attirer de bons profils à la recherche d’emploi ou plus simplement renforcer la motivation des salariés.

L’inconvénient reste l’obligation de gérer un capital humain et donc des charges sociales en premier lieux. Il y a également la responsabilité de l’entreprise dans le recrutement des bons profils et d’en assurer  le suivi en permanence, sans oublier la gestion des demandes de départs volontaires ou même les sorties de fin de carrière.

 

Main d’œuvre externe via des prestataires

Des sociétés qui recrutent du personnel pour d’autres entreprises. Il s’agit de contrat à durée déterminée en majorité, pour des revenus inférieurs aux standards du marché de travail. Il y a de grands avantages dans ce type d’embauche. Il est d’abord question de coût, car négocié avec un prestataire à qui revient la gestion des charges sociales et le suivi des absences ainsi que le recrutement de profils qui correspondent aux critères exigés par l’entreprise. Le prestataire se charge de toutes les étapes, allant de l’embauche en passant par la formation pour arriver à la journée d’intégration au sein de l’entreprise qui reçoit. Selon les clauses du contrat qui lient l’entreprise au prestataire, il est possible même de prévoir du personnel de remplacement en cas d’absence exceptionnelle ou programmée.

L’inconvénient concerne à l’inverse du recrutement d’une main d’œuvre permanente, le manque d’appartenance à l’esprit et culture d’entreprise. Le personnel est moins engagé  et le sentiment d’instabilité risque d’influencer le rendement de chacun. Ce rendement sera également influencé par les conditions négociées par un employé avec le prestataire, car avec une rémunération moindre, la qualité du travail sera affectée.

Combiner les deux types d’embauche

Plusieurs entreprises ont trouvé la solution dans la combinaison de ces deux formules. Elles ont opté pour le recrutement permanent des cadres qui occupent des postes dont l’influence sur les réalisations de l’entreprise est importante. Elles ont préféré externaliser le recrutement de la main d’œuvre opérationnelle, en faisant appel aux prestataires. L’exemple phare du moment est celui des banques, qui recrutent en CDI (contrat à durée indéterminée), ses cadres et commerciaux et délègue aux prestataires le recrutement des salariés opérationnels du back office.

L’entreprise est un agent économique comme sont les ménages. Ces derniers ont aussi des charges fixes à gérer. Delphine en parle d’ailleurs et propose des conseils pour y arriver, que vous pouvez trouver sur son blog budget en main

Si vous avez aimé l'article, liker le ! Ca nous motivera à vous proposer d'autres astuces sur le même thème. Merci d'avance
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 réflexions au sujet de « Recruter ou externaliser : quelle main d’œuvre coûte le moins cher ? »

  1. delphine
    Bonjour,

    Merci Judicael de m’avoir laisser la parole sur ton blog.
    Je te souhaite une bonne continuation

    A bientôt

    Delphine

    Répondre
  2. Lea
    Cela dépend aussi beaucoup de l’activité de l’entreprise, certaines activités sont purement saisonnieres, donc la question ne se pose pas, d’autres sont très fluctuantes d’une année sur l’autre en terme de chiffre d’affaire ( notamment dans les professions libérales ), et la il est bien plus avantageux de penser à la sous traitance, c’est pour cela que beaucoup de libéraux emploient souvent un mi temps pour ne pas trop se faire assommer de charges et délèguent le reste en extérieur.
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *